Les Sims 4, ou comment jouer à Dieu de manière plus réaliste que jamais

Vous aussi, vous avez forcément perdu des après-midi entières devant Les Sims.

Vous savez, ce jeu de simulation où on crée sa famille, on l’installe dans une maison préalablement customisée à la Valérie Damidot, et… on la regarde vivre. Chaque membre grandit, évolue et finit par mourir (et oui, c’est la vie).

simsSource
sims 2Source

OK, dit comme ça, ça peut paraître chiant. Sauf que le truc génial (ou glauque, en fonction), c’est qu’on peut intervenir dans la vie des personnages, et influencer leur comportement.

Au début, on se contente de trucs rigolos, genre empêcher les enfants d’aller à l’école et les faire regarder la télé toute la journée, ou faire flirter papa avec la femme de ménage.

Un peu plus tard, on se met à faire des trucs un peu plus foufous, comme lancer maman dans une carrière de pickpocket ou l’emmener danser en boîte au lieu de s’occuper de son nouveau-né. Si vous vous posez la question, au bout d’un certain temps sans manger, le bébé finit par être embarqué par l’assistante sociale (oui, j’ai testé).

Vous commencez à voir venir le truc de psychopathe, là ?

C’est qu’il y a un effet secondaire un peu bizarre, quand on joue à ce jeu : on finit par se prendre pour Dieu. Et là, on se met à avoir envie d’expérimenter des scénarios alternatifs.

Les grands classiques :

• Tuer un personnage pour voir les autres membres de la famille se morfondre autour de sa tombe. Il existe différentes techniques pour varier les plaisirs, ma préférée consistant à enfermer la victime dans une pièce équipée uniquement d’une cheminée et d’un tapis. Ne reste plus qu’à attendre que le tapis prenne feu, et à regarder le pauvre Sims mourir dans d’atroces souffrances (gniark gniark). Petite variante aquatique : retirer l’échelle de la piscine et regarder le Sims s’épuiser à nager puis se noyer. Moins drôle et plus long… mais un peu moins traumatisant tout de même.

sims 5Source

• Briser les couples et créer des relations improbables. Les Sims étant relativement jaloux, il suffit de faire flirter un peu papa dans le jacuzzi avec la voisine chaudasse pour que maman pète un plomb et se mette à taper sur papa ET la voisine (ou parte en pleurant, ça dépend du caractère). Du coup pour se venger, maman va sonner chez le jeune voisin célib’ avec la ferme décision de faire crac-crac avec lui (oui oui, quand les personnages se kiffent suffisamment, il y a vraiment une option « faire crac-crac » qui apparaît). Après une nuit torride, le voisin demande maman en mariage, maman accepte, et quitte la maison dans la foulée ! Et hop, votre foyer a perdu un personnage. Bien fait pour papa. Technique chaudement recommandée pour renflouer facilement les caisses de votre jeune étudiante (ça tombe bien, le vieux voisin est plein aux as et il va bientôt mourir).

sims 4Source

• Torturer ses personnages en les empêchant de satisfaire leurs besoins de base (manger, dormir, se laver et faire leurs besoins, se divertir et socialiser). En fonction des cas, et à force de privations, la victime peut s’effondrer par terre en pleine rue, se pisser dessus ou entamer une dépression. Ô joie, ô défouloir.

sims 3Source

Je m’arrête ici car il serait trop long de lister toutes les possiblités qu’offre le jeu. A chaque nouveau volet, les développeurs se font un plaisir de rajouter de nouvelles fonctionnalités et de repousser les limites du jeu vidéo.

Electronic Arts a annoncé la sortie de l’opus n°4 pour cet automne. Sont d’ores et déjà annoncées de nouvelles manières de torturer les Sims (empoisonnement, amputation, et autres réjouissances). Mais surtout, on attend un réalisme encore plus avancé, avec des options de personnalisation des personnages plus poussées que jamais. Voici le trailer officiel, tout frais d’aujourd’hui, avec un petit aperçu de ce qui nous attend :

Je ne sais pas vous, mais pour ma part, j’ai sacrément hâte.

Outre toutes ces nouveautés, j’espère quand même que les développeurs ont pensé à donner quelques points de QI supplémentaires aux personnages, parce que bon, c’est quand même un peu frustrant de voir son perso préféré agir de manière totalement illogique. Vous savez, quand il se met à courir partout en pleurant parce que le micro-ondes a pris feu… au lieu de décrocher le téléphone pour appeler les pompiers. Ou, encore mieux, quand il reste debout planté comme un con au lieu de manger, tout ça parce que le putain de journal posé sur la table l’empêche d’y poser son assiette.

Ah là là. Moi, j’aime les Sims.

Publicités

4 réflexions sur “Les Sims 4, ou comment jouer à Dieu de manière plus réaliste que jamais

  1. J’adooore les sims aussi… J’ai joué au 1,2 et 3 évidemment! Pour le 4eme opus j’espère qu’ils ont aussi oublié l’idée lumineuse du 3 qui consiste a mettre 4 objets différents par type, changer la couleur et hop ni vu ni connu, et faire payer tout objet intéressant…
    Moi j’aimais bien jouer en faisant des vie ultralongue et le max de carrières complètes en une seule vie 🙂

    J'aime

  2. Waouh t’es courageuse, je crois n’avoir jamais réussi à terminer une carrière… Je préférais créer des intrigues amoureuses compliquées, et du coup mes persos séchaient souvent le boulot XD Par contre je n’ai joué qu’aux Sims 1 et 2 et je ne connais pas du tout le 3, il est vraiment différent ? Du coup j’imagine que le 4 va me faire un grooos choc ! 😉

    J'aime

  3. Ah les sims ! Je joue au 2 et au 3, lors de la création des sims 1 j’étais bien trop jeune pour y jouer.
    Malheureusement quelques détails a propos des sims 4 m’on refroidi: en effet il n’y aura pas de bambin ni piscine, sinon j’adore le nouveau CAS !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s