Retour d’expérience : apprendre le japonais avec le CNED

Vous savez déjà que, depuis quelques mois, je me suis lancée dans l’apprentissage du japonais par correspondance, avec le CNED.

Maintenant que j’ai un peu avancé dans les leçons, je me suis dit que j’allais vous faire un petit retour d’expérience. De mon côté avant de m’inscrire j’ai vraiment galéré à trouver des infos sur le contenu des cours. Du coup je me suis lancée un peu à l’aveugle sur la seule base du descriptif du CNED, sans savoir si ça correspondait vraiment à mes besoins, et j’ai trouvé ça un peu dommage. Alors voilà, j’ai eu envie de faire l’article que j’aurais aimé trouver au moment de mes recherches, ça servira peut-être à d’autres !

Pourquoi passer par le CNED ?

Avant d’envisager cette option, j’avais commencé l’apprentissage du japonais en autonomie, à partir de sites internet spécialisés et avec quelques bouquins. Le problème, c’est qu’il y avait tellement de choses à apprendre que j’avais du mal à savoir par quel bout attaquer, d’autant que chaque méthode était différente. Certains sites disaient qu’il fallait absolument commencer par l’apprentissage des alphabets hiragana et katakana, d’autres au contraire étaient plus axés sur la grammaire, d’autres encore sur le vocabulaire… Bref, j’avais du mal à m’y retrouver et je m’éparpillais un peu dans tous les sens.

Ensuite, j’ai commencé à me renseigner sur les cours particuliers ou en petits groupes, dispensés par certains organismes de langue. Mais j’ai vite laissé tomber au vu des prix affolants (de l’ordre de 300 à 400 euros par trimestre !) Et puis d’un point de vue organisation c’était compliqué, il aurait fallu bloquer un soir toutes les semaines, sans compter le temps perdu dans les transports…

Et puis un jour, ma mère m’a donné l’idée de regarder les cours proposés par le CNED. J’ai trouvé ça plutôt bien fait, et le programme annoncé me semblait bien complet. Au menu : une méthode progressive, des exercices écrits (tout ce qu’il me manquait sur internet) ainsi qu’une part importante dédiée à l’oral. En plus, ça me permettait de travailler de chez moi, à mon rythme. Et surtout, j’ai bien aimé le principe des évaluations à renvoyer à la fin de chaque leçon. Je me suis dit que ça me donnerait un objectif et que ça m’aiderait à rester motivée. Et puis question prix c’était plutôt raisonnable : 209 euros tout compris, pour 8 mois de formation.

Comment ça marche ?

Pour le japonais, le CNED propose trois niveaux différents : débutant (module 1), débutant (module 2) et intermédiaire. Même si j’avais déjà quelques notions,  j’ai choisi le niveau débutant (module 1) pour être certaine de partir sur de bonnes bases.

L’inscription est assez simple si on la fait en ligne sur leur site. On peut aussi le faire par voie postale mais ça avait l’air plus compliqué, avec tout un dossier à remplir. Une fois l’inscription validée et le paiement effectué, on reçoit ses identifiants personnels qui permettent d’accéder à son compte CNED et aux ressources en ligne (comportant notamment un forum pour échanger avec les autres inscrits, un système de tutorat et un espace pour suivre ses évaluations) :

Une fois inscrit, on dispose de 8 mois pour terminer la formation, ce qui est à mon avis assez large. Le volume horaire de la formation est estimé à 60 heures, donc en travaillant 2 heures par semaine on doit pouvoir boucler le programme dans les temps.

On reçoit ensuite par la poste le matériel nécessaire à la formation. Dans mon cas, j’ai reçu :

  • un cahier de cours composé de 5 unités et d’exercices
  • un cahier d’autocorrection qui permet de vérifier qu’on a bien réussi les exercices
  • un cahier d’évaluation avec l’énoncé des 5 devoirs à renvoyer (3 évaluations écrites et 2 orales, une à la fin de chaque unité)
  • une planche d’étiquettes autocollantes à coller sur les devoirs que l’on renvoie
  • un CD de cours
  • un CD d’évaluation

Les évaluations peuvent être envoyées par la Poste ou sur internet, au choix. Pour ma part je préfère les envoyer par internet parce que le délai de correction est accéléré. Et puis c’est carrément plus simple, surtout pour les évaluations orales où il suffit de s’enregistrer en ligne (sinon il faut envoyer une clé USB par la Poste, paye ta galère !)

C’est bien beau tout ça, mais est-ce que c’est efficace ?

La réponse est OUI !

J’en suis à peu près à la moitié du cahier de cours, et je vois déjà les progrès que j’ai faits depuis le début. Surtout, je maîtrise enfin les deux systèmes d’alphabet hiragana et katakana, alors que jusqu’ici je n’avais pas réussi à les apprendre car j’étais à chaque fois découragée devant l’ampleur de la tâche. La première unité est entièrement dédiée à l’apprentissage et à l’écriture de ces alphabets. C’est plutôt bien fait. Pour chaque lettre il y a un modèle qu’il faut reproduire un certain nombre de fois, de plus en plus petit (un peu comme quand on apprend à écrire au CP, quoi !)

Alors c’est un peu fastidieux, je vous l’avoue, mais on ne peut de toute façon pas passer à l’unité suivante tant que ce n’est pas maîtrisé, vu que la suite du cours est essentiellement écrite en japonais. Alors en s’accrochant un peu et en se fixant un objectif d’une page (soit 5 caractères) tous les jours, ça avance plutôt vite ! Il y a 46 lettres à apprendre dans chaque alphabet, soit 92 lettres en tout.

Une fois cette unité terminée (ouf !) on peut passer aux choses sérieuses avec les bases de la langue (apprendre à saluer, à se présenter,  à demander des nouvelles de quelqu’un, etc…) Les cours sont bien faits, avec un dialogue oral au début de chaque unité, qui regroupe tous les points de grammaire et de vocabulaire qui seront ensuite développés dans la suite de l’unité. Du coup la première fois qu’on entend le dialogue on a l’impression de ne rien comprendre, et plus on avance dans l’unité, plus on comprend de choses. A la fin, on est même capable de rejouer le dialogue tout seul. Il y a aussi de petits exercices après chaque point de grammaire qui permettent de vérifier qu’on a bien assimilé, ce qui est plutôt sympa.

Enfin, on trouve dans chaque unité un point de culture japonaise (c’est un peu la récré car c’est écrit en français) ainsi qu’une dizaine de kanji (caratère chinois) à apprendre. Un Japonais qui termine ses études maîtrise plus de 2000 kanji, moi j’en connaîtrai 46 quand j’aurai fini ma formation… ce qui est à la fois ridicule et finalement pas si mal pour une Française ! XD

En conclusion je suis hyper contente d’avoir sauté le pas parce que cette formule me convient parfaitement. On travaille à son rythme tout en étant « cadré » par la progression du cours et le système d’évaluations, ce qui permet d’avancer objectif après objectif et donc de rester motivé ! Je trouve ça sympa comme petit projet.

Si jamais ça vous intéresse n’hésitez pas à aller jeter un oeil au site du CNED, la même formule est proposée pour plein d’autres langues ! De mon côté, une  fois le niveau débutant module 1 terminé, je pense enchaîner avec le module 2 😉

Publicités

14 réflexions sur “Retour d’expérience : apprendre le japonais avec le CNED

    • Bonjour Sanchez,
      Non je n’ai pas le statut étudiant, en tout cas on ne m’en a pas parlé !
      Je pense que ça ne marche que pour les formations qui permettent d’obtenir un diplôme à la fin, ou quelque chose comme ça. Désolée de ne pas pouvoir plus t’aider.

      J'aime

      • Bonjour 🙂 je suis inscrite à la même formation , et je me demandais comment envoyer ses devoirs par internet , il faut scanner ce que l’on a fait ou une autre méthode ? 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Bonjour Sandra,
    Oui je pense que le mieux c’est de scanner. Pour ma part j’ai photocopié le livret d’évaluation, écrit sur la photocopie et scanné ensuite… (Un peu compliqué mais j’avais peur de me planter en écrivant directement sur le livret d’évaluation ^_^)
    Bon courage pour la formation !

    J'aime

  2. Bonsoir,
    Jje viens de lire votre billet et je suis exactement dans votre cas. J’ai commencé en autodidacte à apprendre le japonais. Tout comme vous, j’ai acheté des méthodes, trouvé des cours sur le net…bref, j’avais l’impression de ne pas avancer dans l’apprentissage de la langue.
    Aujourd’hui, je veux reprendre mon projet et je me suis tournée vers le CNED. J’hésite encore un peu même si votre témoignage me dit d’y aller.
    Comment cela se passe t’il pour les devoirs oraux ?
    Avez vous terminé votre formation ? Si oui, avez vous eu une attestation du CNED ?
    Je vous remercie et vous souhaite bonne continuation dans l’apprentissage de cette superbe langue.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Nathalie et merci pour votre petit mot.

    J’ai terminé le module 1 du CNED il y a presque un an et je suis très contente d’avoir choisi cette solution car contrairement à d’autres langues, c’est au début qu’il faut le plus de motivation (pour apprendre l’alphabet notamment !) Sur les sites et dans les livres j’avais l’impression d’être noyée alors que là, on apprend vraiment progressivement. Et les devoirs notés à la fin de chaque chapitre motivent aussi car on sait que ce qu’on apprend va servir ! En plus ils reviennent à chaque fois avec des commentaires personnalisés très sympas.

    Pour les devoirs oraux en fait on prépare à l’avance les réponses aux questions, et ensuite il faut les enregistrer… Je le faisais avec mon portable (en recommençant généralement plusieurs fois vu que je bafouillais régulièrement ^^) Après il y a juste à uploader le fichier mp3 sur le site du CNED. Et la correction arrive en mp3 aussi avec des conseils de prononciation.

    A la fin de la formation j’ai demandé une attestation qui m’a été envoyée très vite avec un relevé de notes aussi je crois. Je ne sais pas si elle a beaucoup de valeur mais au moins ça fait une trace « officielle » !

    Voilà, en résumé je vous recommande chaleureusement la formation que j’ai trouvé de bonne qualité et efficace, et surtout moins chère que des cours particuliers (même si ça reste un petit budget). Le seul point négatif à mon goût (mais c’est lié à mes attentes, peut-être que ça vous conviendra très bien) c’est que les cours sont très axés sur l’écriture, alors que moi je cherche surtout à comprendre les conversations orales et à pouvoir un peu parler. C’est pour ça que je n’ai pas continué avec le module 2. Maintenant que j’ai acquis les bases, je voulais revenir à une méthode plus traditionnelle.

    Bon courage si vous vous lancez et au plaisir de vous revoir ici !

    Matilda

    J'aime

  4. J’adorerai me lancer dans l’apprentissage du japonais à la rentrée prochaine, mais cette langue n’est pas disponible dans mon lycée. J’envisage donc de passer par le cned, mais le prix me rebute un peu… Je vais y réfléchir avec mes parents et voir à quoi ressemblent les cours gratuits sur internet.
    Merci beaucoup pour cet article qui m’a permis de mieux découvrir les cours de japonais du CNED!
    Bisous!

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Matilda,
    Merci beaucoup pour cet article détaillé.
    Je suis en « négociation » (comprendre ici qu’il me reste des entretiens à passer) pour un VIE de 18 mois au Japon. Je n’en parle pas un mot (au boulot ce sera principalement de l’anglais)! Le départ pour la mission serait pour dans un ou deux mois.

    Penses-tu que c’est possible/ une bonne idée de passer par le CNED en étant au Japon? J’ai bien pensé à trouver des cours sur place mais je souhaite éviter les déplacements et les horaires imposés. De plus je préférerais apprendre du français au japonais sans passer par l’anglais.

    Merci d’avance,
    Caroline

    Aimé par 1 personne

  6. Bonsoir Caroline et merci pour ton petit mot !

    J’espère que ton projet verra le jour et que tu auras l’occasion de découvrir ce beau pays.

    Pour le CNED je pense que c’est possible sans problème, car une fois les livres et les CD reçus, tout peut se faire par internet. Je te conseille vraiment les cours du CNED au moins pour l’apprentissage de l’alphabet qui est très bien fait. Personnellement c’est le seul moyen qui a fonctionné pour apprendre les caractères et les retenir. Pour le reste (grammaire, vocabulaire…) il y a aussi des sites internet très complets (Japan Activator, Crapulescorp.net…), bien qu’il soit à mon goût difficile sur ces sites de savoir par quoi commencer. L’avantage du CNED c’est qu’on avance progressivement sur tous les aspects de la langue, et surtout les évaluations permettent de rester motivé.

    Quelle que soit la solution que tu choisiras, je pense qu’en étant en immersion à plein temps tu progresseras très vite !

    Ganbatte ! Bon courage !

    Matilda

    J'aime

  7. Bonjour j’aimerais savoir, en enlevant l’alphabet et quelques bases que je connait déja, que contenait exactement le module 1 et si c’était pas plus utile de prendre directement le module 2 pour pouvoir réellement avancer, voilà merci bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

  8. Bonjour,

    Tout dépend de ce que tu connais déjà ! Il y a 5 leçons dans le module 1, et la première est exclusivement consacrée à l’apprentissage des hiragana / katakana. Dans les 4 autres leçons il y a quand même pas mal de points importants en terme de vocabulaire de base (se présenter, compter, dire l’heure et la date, les noms des pays etc…) En grammaire on apprend les principales particules pour construire des phrases, les pronoms, le mode d’utilisation des adjectifs, etc…

    Si tu es déjà à l’aise sur tous ces points, tu peux passer au module 2 directement. Sinon je te conseille vivement de commencer le module 1 pour réviser les bases avant de passer au module 2 que j’ai trouvé franchement plus difficile ! Pour te donner une idée je savais déjà dire des choses de base comme bonjour, merci, bon appétit, bonne nuit, je m’appelle… Et dès la leçon 3 du module 1 tout était nouveau.

    Bon courage !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s