Pourquoi ce mystérieux engouement pour les produits Apple ?

Hellooo ! Après quelques semaines d’absence, me revoilà en pleine forme avec un nouvel article plutôt bien d’actualité. Alors que le smartphone de Chéri est en train, doucement mais sûrement, de rendre l’âme (brave HTC Desire HD qui a quand même vécu 4 ans… presque un record), j’ai commencé à benchmarker un peu pour l’aider à trouver son remplaçant.

Evidemment, un mois après sa sortie, impossible de passer à côté du nouvel iPhone 6 dans mes recherches.

C’est en comparant un peu les performances de l’iPhone 6 avec celles du l’iPhone 5, son petit frère sorti à peine un an plus tôt, que j’ai commencé à me demander comment on pouvait décemment débourser entre 700 et 1000 euros pour quelque chose qui reste quand même, à la base, un téléphone. Bordel, 700 euros quoi ! Et tout ça pour quoi ? Un écran légèrement plus grand (encore) et un OS légèrement plus rapide (encore).

Et pourtant… Le fait est que ça marche ! Apple continue à faire rêver les gens, au point de réussir à leur faire acheter tous les ans un nouveau smartphone alors qu’ils ont déjà payé une fortune le précédent et qu’il fonctionne encore.

Mais alors, d’où peut bien venir ce mystérieux engouement universel pour la marque à la pomme ?

Source : pixabay.com (oui je sais ce n’est pas un iPhone 6 ^_^)

Je pense qu’Apple, c’est avant tout l’image de l’innovation. Je suis la première à reconnaître qu’ils ont révolutionné le monde technologique, et qu’ils ont quand même eu des idées juste géniales. D’ailleurs, je me suis offert un petit iPod après avoir eu mon bac (ce qui commence à remonter à… bordel ! longtemps), et je l’adore toujours autant. D’ailleurs, vous l’avez déjà aperçu sur le blog. Le problème, selon moi, c’est que depuis quelques années Apple se repose sur ses innovations passées et la notoriété générée. J’ai vraiment l’impression qu’ils ne font plus que du recyclage de leurs anciens produits, en pompant par-ci par-là d’autres idées. Avant, Apple était clairement pionnière ! Maintenant, je les trouve un peu à la traîne. Regardez l’exemple de l’iWatch : l’idée arrive bien tard, après la Galaxy Gear de Samsung…

Mais Apple, c’est aussi une impression de qualité. Il faut bien l’avouer, un iPhone dans la main renvoie une meilleure image de solidité que beaucoup d’autres smartphones. A se demander s’ils ne les font pas lourds exprès ! Il est vrai aussi que les produits Apple ont une meilleure réputation en termes de fiabilité et de stabilité. Combien de fois j’ai entendu mes potes Apple addict me dire « Haha ton PC il a encore planté ? C’est normal, t’as Windaube… Pfff, t’es pas encore convaincue de passer au Mac ? Au moins, le mien, il bugue pas ! » Mouais. Pas convaincue la fille. J’ai possédé un iPhone pendant quelques mois (bon OK, il était d’occasion) mais j’ai vite abandonné à cause des extinctions sauvages plusieurs fois par jour et des inévitables écrans « pomme » qui ne répondent plus, sauf à faire une combinaison magique impossible à deviner sans chercher sur des forums spécialisés…

Enfin, selon moi, les produits Apple sont avant tout un phénomène de mode. Une manière de s’afficher en disant « Vous avez vu, moi aussi j’ai le dernier iPhone ! » Une façon de répondre aux normes sociales en vigueur, en quelque sorte. Je crois qu’il y a une vraie communauté Apple addict. Tu fais partie du clan des privilégiés, ou tu t’en exclus toi-même. D’ailleurs, qui ne s’est jamais senti con en étant le seul à répondre « Euh non, moi j’ai pas FaceTime… Mais j’ai Skype si tu veux ? »

Source : pixabay.com

Alors voilà, on a tous notre avis sur Apple. Pour ma part, même si je reconnais plein de qualités à leurs produits (le design, la simplicité et le confort d’utilisation, la qualité…), je trouve quand même qu’un prix si élevé ne se justifie pas. J’ai aussi beaucoup de mal avec le système fermé qui rend incompatible tout ce qui n’est pas made in Apple (depuis les chargeurs de batterie au système de transfert de fichiers, en passant par les cartes nano-Sim et les accessoires), car j’ai vraiment l’impression que c’est juste un moyen de forcer les gens à être fidèles et à acheter encore plus de produits Apple à des prix exorbitants.

Après, il ne faut pas se voiler la face : parmi les plus virulents détracteurs d’Apple, je suis sûre qu’il y a des gens qui râlent pour la forme, mais qui seraient ravis si on leur offrait un iPhone 6 gratuit. En toute honnêteté, je pense d’ailleurs que c’est mon cas : je suis persuadée que l’iPhone 6 est un smartphone génial. Seulement, pas à 700 euros !

Et vous alors, Apple addict ou pas ?

Publicités

J’ai adopté une pieuvre à lunettes

Il y a quelques jours, je suis tombée par hasard sur le site d’un jeune entrepreneur pour lequel j’ai eu un coup de coeur. Je parle du site, hein ! L’entrepreneur, je le connais pas…

La pieuvre à lunettes, donc, propose des câbles pour recharger son smartphone. Mais pas des câbles comme celui qu’on a tous : noir, de 2 mètres de longueur – minimum – et toujours emmêlé dans tous les sens.

Les câbles (ou plutôt les tentacules !) de la pieuvre sont colorés, jolis tout plein, et pas très longs (entre 20 centimètres et 1 mètre). Parfaits pour le sac à main ou le bureau, histoire de ne plus être en panne de batterie sous AUCUN prétexte.

Site pieuvre

Alors voilà, avant de vous faire partager ma découverte, j’ai voulu tester par moi-même. Histoire de ne pas vous vendre n’importe quoi non plus. J’ai donc commandé le câble version Android (en rose parce que c’est girly), patiemment attendu l’arrivée du colis et hier soir… j’ai testé et validé mon nouveau petit câble mimi tout plein :

Colis Pieuvre

DSCN2064 cadre

DSCN2071 cadre bis

Le petit truc en plus, c’est que les connecteurs sont aimantés et se clipsent ensemble. Impossible de faire des noeuds !

DSCN2060 cadre

Les bonnes raisons de craquer aussi…

1- C’est pratique

Plus de batterie en rade alors qu’on attend un coup de fil important, et surtout plus de câble tout emmêlé au fond du sac.

2- C’est joli

Des couleurs et des matières sympa et surtout hyper originales (je ne savais même pas qu’on pouvait trouver des câbles textile !)

3- C’est pas cher

Entre 12 et 16 euros en fonction du modèle, clairement moins cher qu’un câble « officiel »… Et les frais de port sont offerts !

4- C’est sympathique

Le petit mot de remerciement écrit à la main sur le bon de commande et les petits stickers glissés dans l’enveloppe… On sent qu’il y a des vrais gens derrière, et ça, ça fait plaisir.

5- C’est universel

Que vous soyez plutôt iPhone ou plutôt Android, les deux versions existent… Pas de jaloux !

6- Last but not least… C’est testé et approuvé par Chouette Une Geekette !

Yes, j’ai testé et approuvé ! La charge se fait bien, et ça permet aussi de transférer des fichiers entre le smartphone et le PC. Et en plus, mon petit câble est garanti un an… Parfait quoi.

Voilà pour mon coup de coeur de la semaine !

J’ose : une journée sans smartphone

Si la technologie de communication est de plus en plus développée, pourquoi sommes-nous chaque jour plus sourds et plus muets ?

Eduardo Hughes Galeano – L’école du monde à l’envers (1998)

file2951309947442Source

Voilà une phrase qui retranscrit parfaitement la troublante sensation que j’ai parfois d’être avec quelqu’un sans vraiment être là. Vous savez : un œil et une oreille distraitement plongés dans la conversation, le reste rivé sur un écran – voire plusieurs à la fois.

A tel point que je ressens parfois le besoin de TOUT éteindre et de dîner en tête-à-tête avec juste mon chéri et des bougies. Pour retrouver le plaisir de vraiment communiquer, de vraiment partager le moment présent, sans interférences.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : j’adore la technologie, et je trouve – vraiment – que c’est un moyen génial de garder contact avec ceux qu’on aime et qui sont loin. Mais j’aimerais parfois lâcher prise et passer une journée concentrée uniquement sur ce qui en vaut la peine.

J’ai donc décidé de me lancer un défi ! A partir de ce soir au coucher et jusqu’à demain soir en rentrant du bureau, je m’interdis de consulter mon smartphone. Pour l’occasion, je vais même dépoussiérer mon vieux radio-réveil. Et demain, ni consultation de mails toutes les 5 minutes, ni Candy Crush, ni glande sur Facebook, ni…

Misère.

Rendez-vous demain soir pour savoir si j’ai relevé avec succès mon auto-défi !